SNUTER CD 13 FSU

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 décembre 2005

INSERTION : ALERTE !

Notre organisation syndicale tenait absolument à dénoncer les problèmes rencontrés par les bénéficiaires du RMI depuis la mise en place de la réorganisation, en avril 2005.

Très concrètement, nous avons fait remonter au Président, lors du rendez-vous de ce jour, le 8 décembre 2005, les difficultés suivantes :

SUSPENSIONS DU RMI
- Le problème de la non-rétroactivité lors des suspensions
- Dysfonctionnement des pôles : délais trop longs de validation des contrats et du rétablissement du RMI, non-respect des procédures de convocation des bénéficiaires…

CONTRACTUALISATION
- Ajournement des contrats sans explication, en particulier pour ceux à orientation sociale,
- Réduction des propositions d’actions d’insertions (alphabétisation, bilans, ateliers d’insertion…)

Le président a affirmé «que les contrôles nécessaires doivent se faire dans le respect de la personne et de ses droits» Il a ajouté «qu’il n’était pas opposé au principe de rappel de l’allocation en cas de suspension non justifiée»

Il s’est engagé à mettre en place des réunions de travail très rapidement, présidée par Madame Narducci, Elue et chargée de l’Insertion, avec les directions concernées et les syndicats, pour que des solutions soient trouvées.

Sensible à ce dossier, il s’est aussi engagé à nous recevoir pour faire le point avant le 31 janvier 2006 !

Notre syndicat prend acte de ces engagements et fera des propositions pour que le droit des usagers soit respecté.
En aucune manière, les citoyens les plus démunis de notre département ne doivent être les victimes de la décentralisation et du désengagement de l’Etat.

Nous vous invitons à nous faire parvenir vos remarques et propositions très rapidement.

10:55 Publié dans Tracts | Lien permanent | Commentaires (0)

14 octobre 2005

Appel à la manifestation du 15 octobre 2005

Le 11 octobre 2005

 

S.D.U.13

F.S.U.

 

Le 4 octobre, nous étions massivement en grève :

  • - pour l’emploi et contre les emplois précaires,
  • - pour la défense du pouvoir d’achat qui a baissé de 5% en 5 ans,
  • - pour la défense du service public,
  • - pour l’accessibilité à un logement décent pour tous.

Mais aussi, pour être aux côtés des salariés de Nestlé et de S.T. Micro-électronic, deux multinationales qui licencient pour accroître des bénéfices déjà considérables.

Et pour s’opposer au démembrement du service public :

  •  à la RTM : où Gaudin privatise l’exploitation du tramway
  •  à la SNCM : que le gouvernement offre à un obscur fond de pension européen.

Le gouvernement n’ouvrant aucune négociation sur aucun de ces sujets, les organisations syndicales : FSU, CGT, CFDT, Groupe des 10, UNSA, CFTC appellent à manifester

le Samedi 15 octobre à 15h au Vieux Port

16:45 Publié dans Tracts | Lien permanent | Commentaires (0)