SNUTER CD 13 FSU

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 avril 2007

ÉDITO

medium_tombeau_sarko.JPGDans la longue période électorale qui s'ouvre, où les promesses démagogiques ne manquent pas de se multiplier, il faut se souvenir des attaques répétées et continues que ce gouvernement a porté ces dernières années:

 

  • au statut de la fonction publique, les décrets de décembre 2006 qui introduisent partout la polyvalence et qui n'apportent rien en terme de pouvoir d'achat, la loi de février 2007 qui par l'introduction des ratios, rompt avec l'égalité de traitement entre les fonctionnaire suivant les collectivités.
  •  

 

  • aux services publics, fermeture de classes scolaires, de bureaux de poste, non remplacement des départs à la retraite ...
  •  

 

  • aux libertés citoyennes, en particulier les lois Sarkozy sur la prévention de la délinquance qui exacerbent le contrôle et l'exclusion sociale.
  •  

 

 

Au Conseil Général, notre syndicat s'inscrit d'ores et déjà de façon déterminée pour imposer des services publics qui doivent permettre l'accès égal de chaque citoyen à des droits légitimes et essentiels (services publics sollicités par 70% des français selon un sondage IPSOS pour la gazette des communes)

Nous continuerons d'agir avec l'ensemble des agents pour la défense du statut, des conditions de travail et des carrières.

14:22 Publié dans PUZZLE | Lien permanent | Commentaires (0)

Reclassement et Avancement

Les décrets de décembre 2006 modifient l'ensemble des catégories A, B et C.

 

  • Pour la catégorie C, on obtient un seul cadre d'emplois dans les filières administrative, animation sportive et patrimoine. A l'exception de la filière technique qui conserve le cadre d'emplois de la maîtrise. Chaque cadre d'emplois est divisé en 4 grades chacun correspondant à une échelle de rémunération (3 à 6). Le premier grade (échelle 3 Indice maj. de 281 à 355) est accessible sans concours. Le deuxième grade (échelle 4 indice maj. de 283 à 368) est accessible soit par concours soit à la suite d'un examen professionnel. Les grades suivants ne sont accessibles que par avancement interne.
  •  

  • Pour les B : changement indiciaire des premiers échelons.
  •  

  • Pour les A, il est à noter la fusion des grades d'attachés principaux 1ère et 2nd classe.
  •  

 

Le reclassement est automatique et prend effet au 1er novembre 2006.

 

Problème : Les Auxiliaires de Puer, les agents techniques, seront reclassés en trois ans et non en une seule fois ce qui est une injustice.

 

En ce qui concerne les avancements, la grande nouveauté est le remplacement des quotas qui étaient fixés nationalement, par des ratios promu/promouvable. (loi du 19 février 2007 dit de modernisation de la fonction publique), que chaque collectivité pourra fixer librement après consultation du CTP.

Par exemple, le conseil Régional a voté pour toutes les catégories 100%,

La Ville de Marseille: 100% pour les A, 50% pour les B et pour les C 20%.

L'association des départements de France propose de voter des ratios équivalents aux anciens quotas (grade par grade).

Précisons que les ratios ne s'appliquent qu'à l'intérieur des cadres d'emplois et non pour les promotions d'une catégorie a une autre.

 

Au Conseil Général 13, un CTP est annoncé pour le 5 Juin. La CAP devrait suivre dans la foulée (avec un effet rétro-actif au 1/01/07 des avancements et des promotions).

 

La revendication SDU-FSU est claire : pour l'ensemble des fonctionnaires des carrières linéaires sans quota ni ratio. Nous défendrons au CTP, un taux de 100% d'avancement de grade pour tous les agents remplissant les conditions. Personne ne peut être retardé dans sa carrière et être privé d'une augmentation.

 

Nous avons distribué le guide des carrières de la fonction publique, si vous ne l'avait pas reçu n'hésitez pas à nous contacter.

 

medium_echelle.JPG

14:20 Publié dans PUZZLE | Lien permanent | Commentaires (0)

Maison Départementale de la Solidarité 9/10 : encore un déménagement sous tension …

medium_balcon.JPGAprès plusieurs grèves dénonçant les conditions de travail plus que difficiles des agents travaillant dans la Maison Départementale de la Solidarité de Romain Rolland 10ème arrondissement, et de la rue du Berceau 5ème (le président est même venu en personne sur le site se rendre compte de la situation !), un déménagement a été décidé.

Dans un premier temps, les agents du 5ème ont été rattachés à la MDS de St Sébastien.

Dans un deuxième temps, des locaux ont été trouvés au 343 bd Romain Rolland pour les agents travaillant sur le 10ème. Au passage la direction en a profité pour y rattacher le 9ème et créer une nouvelle entité : la MDS 9/10.

 

S'il est vrai que ces locaux sont spacieux, clairs et fonctionnels … Il y a cependant de gros problèmes de sécurité : baies vitrées non sécurisées pour l’accueil d’enfants (les locaux sont au 4ème étage..), risques d’intrusion par les portes coupe-feux qui ne peuvent être bloquées. Enfin, contrairement à ce qui avait été dit le bâtiment n’est pas climatisé (une partie des bureaux est plein sud !).

La visite sur site des élus du personnel au CHS a eu lieu à peine 15 jours avant la date prévue pour le déménagement …

 

Les organisations syndicales par l'intermédiaire du CHS ont interpellé M. Potier, Directeur Général des Services sur les problèmes de sécurité repérés.

Alors que pour l'administration la date du déménagement n'était pas négociable, aujourd'hui le déménagement a été reporté sine dié ! drôle de coïncidence … !

Nous pouvons espérer que pour le déménagement vers la tour CMA – CGM, le CHS et le CTP soient consulter largement en amont.

14:17 Publié dans PUZZLE | Lien permanent | Commentaires (0)

NBI

A ce jour sont encore exclus de la NBI, zones urbaines sensibles, les agents qui travaillent sur quatre MDS, Bonneveine, Gardanne, Aubagne, Marignane et à la Maison de l'Adoption ! C'est injuste et insupportable…

Pourquoi ce blocage de l'administration ? Parce que l'administration se réfugie
derrière l'application stricte et à la lettre de ce décret de 1996, qui ne correspond plus à la réalité économique et sociale de notre Département!
De plus l'application de ce texte est à géométrie variable puisque tous les services de la DGAS qui ont un territoire d'intervention sur l'ensemble du territoire départemental ont la NBI, sauf le service de l'adoption !
Rappelons que les agents de la MDS des Chartreux ont finalement obtenu la NBI, après avoir pallié à l'incapacité de leur direction à lire un plan de Marseille !
Les sentiments de colère et d'injustice des agents exclus de la NBI ne cessent d'augmenter et les actions le montrent …
Il faut sortir de ce blocage ! Des solutions peuvent et doivent être trouvées ! Notre organisation syndicale demande au Conseil Général des mesures transitoires par exemple, l'augmentation du régime indemnitaire existant d'un montant égal à la NBI.
Des solutions doivent et peuvent être trouvées … D'autres départements l'ont fait !

14:15 Publié dans PUZZLE | Lien permanent | Commentaires (0)

JOURNÉE DE LA FEMME

UN PEU D'HISTOIRE :

En France c'est en 1982 que le gouvernement socialiste instaure le caractère officiel de la célébration de la journée de la femme le 8 mars.

Le choix de cette date trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXème siècle en Europe et aux États Unis. Elles réclament de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

Cette célébration a été officialisée par les Nations Unies en 1977 invitant chaque pays à célébrer une journée pour le droit des femmes. Ainsi des manifestations ont lieu partout dans le monde pour faire aboutir les revendications, améliorer la situation des femmes, fêter les victoires et les avancées.

 

AU CONSEIL GÉNÉRAL 13, cette date est traditionnellement marquée par un "cadeau" offert à tout le personnel féminin.

Après la période "cadeau bureau" qui restait encore dans le cadre professionnel nous recevons depuis trois ans le panel complet de la femme objet : 2005 trousse manucure, 2006 assortiment pour le bain, 2007 un miroir…

Que penser de cette façon de marquer les avancées sociales pour la femme ?

Quelle image !!….plutôt du genre "sois belle et tais toi".

 

Alors quelques propositions :

concours au sein du CG de textes autour du thème de la femme, édition d'œuvres de femmes militantes, portrait et histoire de femmes, petit journal d'information sur la situation des femmes dans certains pays……

14:15 Publié dans PUZZLE | Lien permanent | Commentaires (0)

DÉMARCHE ECO ?

DÉMARCHE ECO ?

 

Il ne vous aura pas échappé que notre "guide des carrières " est imprimé sur du papier recyclé !

Sans tambour ni trompette, notre syndicat a adopté la démarche éco

14:14 Publié dans PUZZLE | Lien permanent | Commentaires (0)

14 juillet 2006

EDITO

                                               Le caractère massif du mouvement anti CPE et l'unité syndicale qui ont permis son succès, sont riches d'enseignement pour les jeunes et les salariés.

 

On voit bien qu'une loi injuste, votée sans débat, adoptée à la hussarde peut "être annulée par la rue".

 

 Ce mouvement a mis en évidence:

 

·                Qu'ensemble on peut faire reculer des mesures de régression sociale

 

·                Qu'on peut reprendre espoir pour obtenir des avancées et des droits nouveaux.

 

 

On ne gouverne pas tout seul et cela est vrai à tous les niveaux, même ici, au conseil Général.

 

 Dans notre collectivité, le dialogue social est bien malmené:

 

·                réorganisations non négociées,

 

·                 horaires imposés, protocole ARTT mis à mal,

 

·                CAP de promotion où l'administration décide seule pour l'intérêt de quelques privilégiés,

 

·                Réduction des oeuvres sociales ,

 

·                Blocage dans le recrutement des personnels à la DGAS...encore 75 postes vacants…

 

·                Et toujours des assistants familiaux payés en dessous du smic.

 

 

 

Non il n'y a pas de fatalité!

 

Non, ce n'est pas ringard de se mobiliser pour le service public et exiger les moyens nécessaires à la réalisation de nos missions obligatoires!

 

10:45 Publié dans PUZZLE | Lien permanent | Commentaires (0)

BIBLIOTHÈQUE DE PRÊT ET ARCHIVES

L'ouverture du nouveau bâtiment répond incontestablement à un réel besoin de ces 2 services qui étaient jusqu'à présent, à l'étroit dans des locaux vétustes et inadaptés.

 

 

Coté lumière

 

Inauguration en fanfare, sous les projecteurs, VIP….Le 1er juin.

 

 

Coté ombre

 

Dés le mois de novembre, l'administration imposait sans aucune concertation une extension d'horaire le samedi et en soirée.

 

 Le personnel avec les organisations syndicales FSU et CGT, s'est mobilisé : tracts, pétition puis journée de grève le 9 février pour dénoncer :

 

ØLa volonté d'expérimenter sans concertation avec le personnel une organisation du travail risquant d'entraîner une dégradation du service rendu.

 

Ø Le fait de privilégier l'ouverture du bâtiment au détriment des missions des archives fixées par la loi (collecte et tri) sans qu'aucune étude sérieuse n'ait été réalisée sur les besoins du public.

 

 

Pour imposer son objectif,  l'administration a mené une caricature de dialogue social: des réunions ont eu lieu mais aucune marge de manœuvre pour la négociation et peu ou pas de réponse aux questions posées par les personnels.

 

 

Cette extension d'horaire se fera en plus des 35h hebdomadaires, payée en heures supplémentaires pour ceux qui peuvent en bénéficier, payés en majoration de primes pour les autres.

 

 

Ici pas de volontariat, pas de récupération possible !

 

 L'accord sur les 35h signé par les syndicats avec le Président prévoit pourtant la récupération ou le paiement des heures supplémentaires au choix de l'agent !

 

Une fois de plus ce protocole est bafoué !

 

 

Si la situation des personnels n'est pas satisfaisante, cela rejaillira à terme sur la qualité du service rendu malgré l'important attachement des agents à leur mission.

 

 Avec les personnels, le SDU-FSU sera très vigilant :

 

·       Sur le pourvoi et le maintien des postes vacants nécessaires au bon fonctionnement(l'ouverture au public prévue pour le 19 juin est semble-t-il reportée par manque de personnels nécessaires).

 

·       Sur le recrutement statutaire : pas de recours aux vacataires, pas de développement de l'emploi précaire.

 

·       Sur les conditions de travail et de vie des agents.

 

·       sur le suivi de l'expérimentation de 2 ans.

medium_archives.JPG
On ne peut pas imaginer un bon service public contre les agents qui l'assurent !

 

10:44 Publié dans PUZZLE | Lien permanent | Commentaires (0)

LE CHS : LE POMPIER DE LA MAINTENANCE !

Depuis plusieurs années le CHS est sollicité pour résoudre des problèmes de maintenance. Ce sont souvent des petits problèmes mais qui, vécus au quotidien, deviennent vite insupportables.  Les agents, notamment ceux des sites déconcentrés, s'adressent aux élus du personnel car malgré leurs nombreuses démarches, leurs demandes restent sans réponse.

 

 

Nous ne pouvons que constater les dysfonctionnements entre les directions qui se renvoient régulièrement la balle, les délais excessivement longs pour effectuer les moindres travaux, l'absence d'interlocuteurs…

 

 Quand est ce que l'administration va enfin se préoccuper de ce problème  ?

 

Il n'est pas normal que dans une collectivité comme la notre il y ait une telle désorganisation, un tel manque de réactivité !

medium_chs.JPG

Nous demandons une mise à plat du fonctionnement actuel des services de maintenance et la mise en place d'une réelle coordination entre les directions, pour que les collègues n'aient plus à attendre des lustres pour un changement d'ampoule !

 

 

Exercices d'Évacuation  :

 

Il est important que, tous, nous prenions part à ces exercices. En effet ils nous permettent d'acquérir les bons réflexes qui seront indispensables en cas de problème…

 

10:40 Publié dans PUZZLE | Lien permanent | Commentaires (0)

Projet de reclassement au 1 juillet 2006

ECHELLE  3
Echelons Indices majorés
nov-05 juin-06
11   354
10 337 337
9 324 324
8 315 315
7 308 308
6 302 302
5 294 295
4 288 290
3 284 286
2 279 282
1 276 280
ECHELLE 4
Echelons Indices majorés
nov-05 juin-06
11   367
10 351 351
9 344 344
8 334 334
7 323 323
6 315 315
5 305 305
4 297 297
3 289 290
2 287 284
1 278 282
ECHELLE  5
Echelons Indices majorés
nov-05 juin-06
11   391
10 378 378
9 359 359
8 348 348
7 336 336
6 324 324
5 316 316
4 306 306
3 297 297
2 289 290
1 280 284
B type (rédacteur)
Echelons Indices majorés
nov-05 juin-06
13 462 462
12 438 438
11 417 417
10 394 394
9 377 383
8 360 369
7 349 361
6 335 351
5 324 338
4 317 324
3 306 318
2 298 302
1 290 296

Le protocole signé seulement par 3 organisations syndicales dans la nuit du  25  janvier, avec Monsieur Jacob ministre de la fonction publique, prévoit au 1 juillet :

Þ    l'augmentation du point de 0,5%, alors même que toutes les organisations syndicales réclamaient 6% au titre du rattrapage des années précédentes et que l'inflation pour 2006 est estimée à 1,6%

Þ   L'augmentation des premiers échelons des catégories C et B, mais cela était obligatoire à cause de l'augmentation du SMIC.

Þ   Le rajout du 11eme échelon, disparu depuis Novembre 2005. C'est la seule avancée réelle avec un gain de 13 à 17 points.

Þ   le taux de promotion interne de C en B sera porté de 20% à 40%. Mais dans un contexte de non remplacement d'un départ à la retraite sur 2, l'effet de cette mesure sera annulé par une baisse des recrutements.

Þ   L'annonce d'une prime de fin de grade: 400€ pour les B et 700€  pour les A, mais après 5 ans de blocage au dernier échelon au 31 décembre 2006.

Ces mesures limitées ont pour objectif de faire accepter une perte de pouvoir d'achat des fonctionnaires !

En allongeant les carrières le gouvernement masque l'écrasement de la grille de rémunération: seuls les 2 derniers échelons du B type sont au dessus du dernier échelon du C.

Cet accord minoritaire est loin de répondre aux attentes des salariés en matière de pouvoir d'achat et de déroulement de carrière.

 Ce que revendique la Fsu :

Des mesures d'urgence de revalorisation des traitements des fonctionnaires : 60 points d'indice pour tous.

L'intégration de l'ensemble des primes au salaire et en particulier de la NBI.

La suppression des quotas d'avancement.

 

 Les décrets ne sont toujours pas publiés au JO.

10:15 Publié dans PUZZLE | Lien permanent | Commentaires (0)