SNUTER CD 13 FSU

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 mars 2012

Compte-rendu du CHS du 15 décembre 2011

 

cliparts4.gif

L’ordre du jour de ce CHS concernait le déménagement des agents de la DGAS sur le site d’ARENC. Nous avions demandé la mise à l’ordre du jour de ce point suite aux deux assemblées générales organisées sur le site à la demande du personnel. Le CHS plénier du 15 décembre a été aussi le moment de faire le point sur la médecine du travail et sur les agents des collèges. Les délégués de la FSU ont fait entendre leur voix pour défendre vos intérêts.   

 

ARENC

La FSU a fait le choix de faire sur ce point une déclaration de principe pour des raisons de lisibilité et cela ne nous a pas empêché d’intervenir sur toutes les questions mises en débat.

 

Même si nous avions voté pour ce déménagement au CTP du 23 juin 2010, du fait que la collectivité avait accepté l’abandon du système open space, beaucoup d’autres problèmes avaient été évoqués par les organisations syndicales et notamment la FSU.

 

L’administration semblait alors consciente des difficultés entrainées par ce déménagement (répartition des bureaux, poids des armoires, confidentialité, accueil des publics, etc...). Tout n’a pas été réglé.

 

De plus, les travaux extérieurs, loin d’être terminés, obligent encore les agents et les usagers qui doivent se rendre sur le site, à effectuer un parcours du combattant. Cet été le personnel a eu à supporter de graves problème d’hygiène (puces sur le mobilier) et des températures très élevées dues aux défaillances techniques du système de climatisation.

A cela venait s’ajouter l’angoisse et le stress pour nombreux agents qui étaient en poste sur l’Hôtel du Département depuis 1995.

 

Lors du CTP du 23 Juin 2010, la collectivité s’était engagée à ce que ce déménagement ne s’effectue pas dans l’urgence et devait mettre tout en œuvre pour réduire l’impact des problèmes évoqués. 

 

Le CHS plénier était donc l’occasion de faire le point sur la situation et d’avoir des réponses concrètes.

 

Le débat à bien eu lieu et « coups de chapeau » à la DRH et aux Techniciens qui trouvent des solutions. Cependant pour la FSU, malgré tout le modernisme et l’apparat, ce bâtiment n’est pas adapté aux missions de service public qu’y sont affectées notamment en terme de condition d’accueil des usagers.

 

11:41 Publié dans DGAS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les MDS et la réorganisation

 

robot-10.gif

La réorganisation de la DGAS, deux ans après le CTP d’octobre 2009 (rappelons que nous  n’avons pas voté ce projet) se met en place avec bien des difficultés.

Cette réorganisation avait pour but d’absorber les taches nouvelles imposées par la loi de 2007, c'est-à-dire essentiellement les informations préoccupantes et la prévention. A cela suite au choix du Conseil Général 13 de fermer la maison de l’adoption, les enquêtes et les suivis se sont rajoutés.

Que disent et ressentent les agents travaillant en MDS ?

Les personnels témoignent de charges de travail et de pressions qui rendent de plus en plus, difficile un travail de qualité.

Avec des effectifs qui dans bien des lieux se révèlent insuffisants. Dans plusieurs MDS, comme à BOUES ou aux FLAMANTS le manque de personnels criant a mobilisé durant cette année 2011, les personnels avec l’intersyndicale, ont pu obtenir les postes nécessaires.

Les missions sont-elles mieux remplies ?

Dans une  organisation qui privilégie la réponse à l’urgence, les missions de protection sont sur certaines MDS reléguées au second plan. La FSU affirme que les missions de protection nécessitent une disponibilité, une inscription dans le temps qui n’est pas compatible avec le traitement en urgence des informations préoccupantes. Ces deux missions (protection et traitement des informations préoccupantes) ne doivent pas être effectuées par les mêmes agents.

La mission PMI au croisement du sanitaire et du social, subit des attaques, la tentation d’assujettir la prévention en santé à l’urgence sociale est forte !

Les personnels chargés de l’accueil, témoignent de pressions  de plus en plus fortes de la part des usagers du fait de la crise mais aussi des exigences de l’institution, sur des procédures et des systèmes qui rigidifient sans apporter plus d’efficacité.

Les personnels sont venus témoigner au cours des Assemblées Générales organisées en intersyndicale FSU-CGT : des moyens quasiment constants, dela tendance à gommer les métiers pour introduire une polyvalence, un encadrement qui utilise par endroits des méthodes peu compatibles avec un travail d’équipe, de collaboration et de confiance, du manque de soutien technique grand oublié dans cette réorganisation. Une plateforme revendicative a été élaborée, regroupant tous les aspects des missions de la DGAS.

La FSU avec la CGT n’a eu de cesse d’interpeller les politiques en charge des dossiers DGAS pour ouvrir des discussions sur ces différents points.

Finalement, nous avons été entendus, puisque M. Amiel chargé de la PMI, de la Santé Publique et de la Protection de l’Enfance, Mme Narducci chargée de l’Insertion Sociale, Mme Garcia chargée des Personnels acceptent de  recevoir les organisations syndicales le 24 janvier 2012.

La FSU sera présente pour porter les revendications des personnels. Une rencontre ne suffira pas, nous souhaitons que les politiques et l’administration prennent tout le temps nécessaire afin de poser les problèmes, et d’apporter des solutions pour les professionnels mais aussi et surtout dans le but d’améliorer le service public.

 

11:29 Publié dans DGAS | Lien permanent | Commentaires (0)