SNUTER CD 13 FSU

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 juillet 2019

Manifestation le 4 Juillet aux assises nationales de la protection de l'enfance à MARSEILLE

De nombreux professionnels de la protection de l'enfance se sont mobilisés le 4 Juillet au Parc CHANOT pour manifester leur colère face à l'abandon de l'ETAT sur cette compétence obligatoire des Conseils Départementaux.

20190704_114538.jpeg

IMG-20190705-WA0002.jpg

Après de nombreuses interventions des professionnels et de leurs syndicats (FSU, CGT, Solidaires), un picnic militant était organisé. Les échanges d'expériences professionnelles et de luttes se sont fait autour d'une sincère convivialité.

IMG-6702.JPG

IMG-6703.JPG

La situation s'aggravent d'années en années sur la situation des mineurs isolés. La coupe est pleine. La volonté des travailleurs sociaux est que les choses changent rapidement et que leurs missions soient enfin soutenues par les pouvoirs publics.

IMG-6704.JPG

IMG-6705.JPG

20190704_130424.jpeg

Les professionnels de la protection de l'enfance ont tentés de se faire entendre lors de ses assises, pour justement manifester leurs revendications et leurs attentes, en vain.

IMG-6707.JPG

Le social brûle !!!.png

Mais comment se faire entendre lorsque les policiers confondent démocratie et dictature ?

Les travailleurs sociaux alertent l’État, les collectivités territoriales et l'opinion publique que cela ne peut pas continuer dans ces conditions.

« L’écart se creuse de plus en plus entre l’intérêt de l’enfant et les moyens qu’on a pour le protéger, ce qui est une source indéniable de souffrance pour les travailleurs sociaux », estime Laura Izzo, auteure, avec Christophe Anché, de "Du côté des enfants en danger", un passionnant ouvrage qui raconte leur quotidien de professionnels de la protection de l’enfance, paru en avril aux éditions des Équateurs (158 pages, 18 euros). « Le déficit de reconnaissance lié aux difficultés et au stress de ce métier, à son envahissement par des techniques managériales déshumanisantes et au manque criant de moyens, participe de l’effritement d’une profession en perte de sens », avertissent-ils dès les premières pages de leur livre.

TRACT CGT FSU Protection de l'Enfance 27 JUIN 2019.pdf

Écrire un commentaire